accueil  Agenda  mammalogie  ornithologie  mycologie  botanique  Livres  Nos parutions  revue de presse  oiseaux blessés  liens  les grues   le moteur de recherche du gatinais en dessous

 
 

Mot exact résultats par page


     

 

Rapport Moral année 2003

Chaque année, le rapport moral est 1'occasion de faire le point sur les aspects négatifs de 1'annee écoulée. Ceci afin de chercher à remédier aux divers problèmes qui se posent. A la relecture des rapports passes, on peut cependant se demander si ce n'est pas courir après des chimères que de vouloir sans cesse être plus nombreux, voir s'impliquer davantage les adhérents dans le fonctionnement de 1'association, proposer plus d'activités, être plus présent auprès du grand public, etc... On se rend compte que depuis bien des années, rien n'a change... pas même nos regrets de ne pas voir les choses s'arranger...

Faut-il être nombreux pour être actifs ? Peut on inciter quiconque a prendre une part de responsabilité ou doit on attendre simplement que des adhérents aient envie de le faire ? Peut on proposer plus que nous le faisons, alors, justement, que nous jugeons être trop peu nombreux ? Peut on être plus présents auprès du public que nous ne le sommes ? Et, pour finir, doit on éternellement se poser de telles questions qui risquent bien de rester éternellement sans réponse ?

Notre association est vivante et bien vivante. Notre seule présence ici en témoigne et témoigne d'une volonté d'action. C'est bien la le plus important.

Ainsi, cette année, une fois n'est pas coutume, j'ai choisi de mettre 1'accent sur des aspects positifs. Sans pour autant faire de 1'autosatisfaction et sans oublier que des problèmes demeurent.

Des activités, nous n'en manquons pas. J'en veux pour image une année ornithologique particulièrement chargée (la prochaine promet de 1'etre encore plus...): une enquête s'achève, une autre débute. Pour chacune d'elles, nous obtenons une large participation, plus large même que nous n'aurions ose 1'esperer, ce qui confère aux résultats tout le sérieux qu'on pouvait souhaiter. Tous les observateurs se sont investis dans ces travaux, autant que leur disponibilité le leur a permis. Qu'ils en soient ici remercies. Les visites d'entretien des nichoirs a Chouettes chevêche représentent une activité de longue haleine. Damien Boudeau sait lui conserver tout son attrait et ne manque jamais d'aide. II en va de même des sorties ornithologiques mensuelles qui conservent, généralement, le même succès.

Ces manifestations sont la partie visible de notre activité. Mais, par ailleurs, la petite équipe que constitue notre conseil d'administration se charge de quelques autres taches, plus discrètes, mais d'importance, qui nous permettent d'être présents auprès de nos élus et des collectivités locales.

II est évident que, plus nombreux, nous pourrions faire plus et mieux. Mais, adaptant nos ambitions a nos moyens, nous servons au mieux la cause que nous défendons et nos travaux naturalistes sont d'une honorable qualité.

II reste opportun de rechercher les moyens de nous développer, d'être mieux entendus, mais ne gâchons pas le plaisir de nos réussites en nous désolant, car nous savons que ce que nous faisons, nous le faisons bien.

Amilly, le 8 février 2004 Claude Lorpin