moteur de recherche
du gatinais


Mot exact
résultats par page
LE LOGO DE L'ASSOCIATION
B.P. 924 - 45200 Amilly - tel répondeur et fax 02 38 07 06 65 - C.C.P. 1 063 44 G
3 rue du progrés à Amilly (à coté de l'église immeuble accueillant les restos du coeur)
association agrée par le ministère de l'environnement au titre de l'article 40 de la loi du 10 juillet 1976
 plan du local
consulter le plan d'accés
CALENDRIER
PRESENTATION
ORNITHOLOGIE
MAMMALOGIE
BOTANIQUE
MYCOLOGIE
REVUE de PRESSE
LIVRES
NOS PARUTIONS
Oiseaux Blessés
Animaux Blessés
Compte Rendu AG
Rapport Moral AG
LIENS
les GRUES


 
Une association locale pour l'étude et la protection de la nature
NOUVEAUTE : TELECHARGEZ le formulaire pour AIDER la CHOUETTE CHEVECHE

TELECHARGEZ le BULLETIN de LIAISON en format PDF
Avril 2008

AG 2008
JANVIER-FEVRIER 2008
Novembre-Décembre 2007
MAI-JUIN 2007
NOVEMBRE-DECEMBRE 2006
SEPTEMBRE-OCTOBRE 2006
 
FLASH INFO

Les tiques et la maladie de Lyme

            Les forestiers, les personnels de l'Office National de la Chasse et les chasseurs connaissent ou ont reçu une information sur la maladie de Lyme. Ils sont, en effet très exposés aux morsures de tiques.

            Et nous ?

            Naturalistes, nous exerçons nos passions dans les mêmes milieux et sommes exposés aux mêmes risques. L'information qui suit apparaît donc comme indispensable. Elle nous a été fournie par l'association française pour la maladie de Lyme " les Nymphéas ", via son site internet www.lesnympheas.org, précisée par quelques données recueillies sur le site www.tiquatac.org

Les tiques transmettent diverses maladies parfois graves voire mortelles

            Dans nos pays civilisés, cela prête à sourire, et nous oublions trop souvent que dans les pays tropicaux, un simple moustique peut transmettre le paludisme. Il est important de tenir compte des maladies transmises par les tiques pour mieux se protéger.

LA MALADIE ou BORRELIOSE de LYME, est une maladie bactérienne transmise à l'homme par une piqûre de tique infectée. L'agent responsable est Borrelia burgdorferi.

            La maladie de Lyme a une répartition mondiale, plus importante dans les zones tempérées de l'hémisphère nord

En France, toutes les régions sont touchées

            Le danger essentiel de la maladie de Lyme est de ne pas être diagnostiquée et traitée à temps car l'infection va alors suivre son cours et entraîner quelques semaines, mois ou années plus tard, des complications sérieuses parfois irréversibles sur les articulations (arthrite), le tissu cardiaque (problèmes cardiaques) et le tissu nerveux (problèmes neurologiques, paralysie faciale).

            Les symptômes peuvent être de nature et d'apparence très variées.

SOYEZ VIGILANT, l'auréole rouge ou érythème migrant (qui caractérise la maladie de Lyme, autour du point de piqûre) peut disparaître très très rapidement et spontanément. C'est pourquoi beaucoup de malades n'en ont plus le souvenir.

            Il semble donc préférable:

            1 - de consulter votre médecin dès l'apparition de l'auréole rouge

            De plus, considérant qu'un excès de précaution ne peut nuire, et bien qu'il y ait polémique au sein des professionnels de santé quant à l'authenticité des symptômes et à l'opportunité de traiter, il est aussi préférable :

            2 - de consulter, même si vous n'avez plus le souvenir d'une piqûre,mais découvrez une auréole rouge qui progresse de jour en jour: ce pourrait être la morsure d'une jeune tique (nymphe)

            3 - de consulter, si vous avez le souvenir d'une piqûre de tique (avec ou sans auréole rouge?) et avez depuis lors, des troubles divers "sans cause apparente" que vous n'aviez pas ressentis auparavant, comme par exemple: douleurs musculaires dans les jambes et les bras, inflammations articulaires souvent au niveau des genoux et des poignets, très grande fatigue, vision double, troubles du rythme cardiaque, etc

            Toutes les tiques ne sont pas infectées, donc toute piqûre n'est pas infectante

            Une personne contaminée ne développe pas forcément la maladie

POUR ENLEVER UNE TIQUE:

            Retirer-la si possible au plus vite. Eviter d'appliquer un produit comme l'éther habituellement utilisé, il risque de faire régurgiter la tique et augmente le risque d'infection.

            Il est préférable de retirer la tique en la prenant au plus près de la peau sans oublier des fragments de tête. Après l'extraction, une bonne désinfection s'impose.

EN PREVENTION:

            Il est préférable bien sûr de prendre des précautions après chaque promenade dans les zones à risques (bois, forêts, hautes herbes, etc.)

            - Porter des vêtements couvrant la plus grande partie de la peau

            Il est plus facile de détecter les tiques sur des vêtements clairs, mais cela n'est pas toujours compatible avec nos activités.

            -Restez autant que possible sur les sentiers tracés. Ne vous aventurez pas par plaisir dans les sous-bois et les hautes herbes sans protection de la peau ou des cheveux.

            - Utiliser un répulsif (genre DEET : doit être appliqué aux vêtements et non sur la peau), huiles essentielles (citronnelle) en sachant que cette protection est de courte durée et pas absolue

            - Au retour de vos activités, inspectez-vous soigneusement, sans oublier les plis et replis ainsi que le cuir chevelu. N'oubliez pas que les larves et les nymphes sont aussi dangereuses que les adultes. Celles-ci passent malheureusement souvent inaperçues.

ANIMAUX:

            Il existe des répulsifs, parlez-en à votre vétérinaire.

            Les tiques redoublent d'activité de juin à octobre alors que c'est une période où les personnes ont tendance à se découvrir pour exercer leurs activités de plein air.

            Il y a moins de tiques au printemps et en hiver mais le risque d'une piqûre est toujours présent.

Existe-t-il un vaccin?

            Il n'y a pas encore de vaccin contre la Maladie de Lyme. Un vaccin a été utilisé aux USA pendant deux ans mais il a dû être retiré du commerce car il n'était pas fiable.

            Par contre, faites attention si vous partez en Autriche. Faites-vous vacciner avant de partir : en Autriche, les tiques transmettent le dangereux virus de l'encéphalite contre lequel il existe un vaccin qui doit être renouvelé tous les ans.